Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

Tél : 05 56 71 42 05

* champs obligatoires

Agence immobilière CENTURY 21 LGI Immo LA REOLE - 33190 - Gironde - AQUITAINE

Agence immobilièreCENTURY 21 LGI Immo, 33190 LA REOLE
CENTURY 21 LGI Immo
2 avenue Carnot
33190 LA REOLE
Nos Offres :
Mentions légales
  • Raison sociale : DENIAUD BRION IMMOBILIER SARL
  • SIRET : 43798431300027
  • RCS : 437 984 313 RCS BORDEAUX
  • Capital Social : 110000 €
  • Adresse du siège Social : 42 Bis Cours des Fossés 33210 LANGON
  • Téléphone : 05 56 71 42 05
  • Adresse mail :
  • Numéro de déclaration de TVA : FR6943798431300019
  • Le titre professionnel d'agent immobilier est régi par les textes de la loi n°70-9 du 2 janvier 1970
    et de son décret d'application du 20 juillet 1972
  • Carte professionnelle transaction n° : NC délivrée par : NC.
  • Carte professionnelle gestion locative n° : NC délivrée par : NC.
  • Nom et Adresse du garant : GALIAN rue La Boétie 75008 PARIS
  • Barèmes d'honoraires : Pour consulter les barèmes d'honoraires de l'agence, cliquez ici

  • En cas de litige avec l'agence CENTURY 21 LGI Immo relatif à l'exécution d'un contrat de vente ou de prestation de services, le consommateur est informé qu'il peut recourir à un médiateur agrée pour le secteur immobilier : en attente de désignation.

Présentation de notre agence

 

Notre agence vous accueille : 2 avenue Carnot, 33190 La Réole

Mardi au vendredi : 9h30 à 12h00 - 14h00 à 18h30

Samedi de 9h à 12h - 14h00 à 16h00

  Nous intervenons dans les métiers suivant :

  •   - Transaction immobilière
  •   - Locations
  •   - Gestion
  •   - Syndic de copropriétés 

  Nous sommes implantés à La Réole et à Langon, et intervenons sur le Sud-Gironde.

 

 

 

 

 

 

 

 

La Réole, cité millénaire




Cité fondée en 977, La Réole a une histoire et une culture remarquables par leur richesse et leur diversité.

 La Réole, ville ouverte




 
Après la tourmente révolutionnaire, la Réole, paisible sous-préfecture de la Gironde, entre dans la période contemporaine avec ses traditions.

Comme la plus grande partie du Sud-ouest de la France, elle reste à l'écart de la révolution industrielle. Et comme dans la plus grande partie des cantons ruraux d'Aquitaine, le développement démographique du chef-lieu ne suffit pas à équilibrer l'exode des villages voisins. II résulte de cette évolution une perte progressive d'influence économique et politique, au profit de la capitale régionale.

Cependant, les infrastructures se modernisent et, malgré le départ du sous-préfet en 1926, le vingtième siècle ne prive pas la Réole de ses atouts d'avenir.
 
 

Les nouvelles voies

En 1834, est d'abord mise en service une passerelle en bois qui relie les deux rives de la Garonne et met fin à une activité fort ancienne, celle des passeurs et de leurs embarcations, les camuses, le gué n'étant évidemment pas utilisable en toute saison.

Ce n'est que cent ans plus tard exactement, en 1934, qu'est mis en service le pont suspendu, construit selon les techniques les plus avancées pour l'époque. Aujourd'hui, ce pont est complètement saturé. Un nouveau a été jeté en travers du fleuve un kilomètre en amont, dans les dernières années du vingtième siècle, pour recevoir le trafic régional.

Au milieu du dix-neuvième siècle, deux grands chantiers sont menés simultanément : le Canal Latéral à la Garonne et la voie ferrée de Bordeaux à Tonneins. Si le chantier du canal ne concerne pas la commune de la Réole, sa mise en service portera un rude coup au trafic du port fluvial. Cependant, celui-ci se maintiendra en déclinant jusqu'au début du vingtième siècle, avant de disparaître complètement.

Le chantier du chemin de fer, lui, est spectaculaire pour la ville. On a finalement opté pour un tracé en pleine ville, malgré les obstacles du relief et la densité de l'habitat. La voie passe sous la façade du prieuré, entre dans un premier tunnel, en sort pour franchir le vallon du Pimpin, sur un viaduc à deux arches et pénètre dans un deuxième tunnel long de trois cents mètres.

Bien plus que le canal, c'est la voie ferrée qui a provoqué le déclin puis la mort du trafic sur la Garonne. Inaugurée en 1855, la voie a été rapidement reliée au réseau national et n'a cessé de se moderniser jusqu'à la période actuelle, sur le même tracé. Le canal, qui n'a jamais connu un trafic comparable aux réseaux fluviaux du nord de la France, est aujourd'hui une voie dont l'intérêt est plus touristique que économique (mais le tourisme lui-même n'est-il pas une activité économique aujourd'hui ?).
 
Ces aménagements prouvent la permanence du rôle d'échange le long de la Garonne.

 
 
 
L'autoroute des Deux-Mers, achevée au début des années 1980, le confirme. Comme un échangeur autoroutier a été aménagé, la situation de la ville sur les réseaux de communication est excellente, surtout depuis que le nouveau pont et les voies de contournement routier par le nord sont en place.


La rénovation du patrimoine.

Les Réolais semblent avoir pris conscience de la qualité de leur patrimoine dans le courant des années 1970 et 1980.

Jusque là, la ville, dont la population reste à peu près constante, évolue, comme beaucoup d'autres, de la façon suivante : étalement des lotissements en périphérie, zones d'activité sur les axes routiers, dégradation du bâti en centre ville, largement inoccupé. Les opérations immobilières d'envergure ont été peu nombreuses au dix-neuvième et au début du vingtième siècle en centre ville, ce qui a eu pour effet de le préserver, en grande partie : édification d'un collège (devenu lycée), dans les années 1880 ; aménagement de l'avenue Jean Delsol dans le vallon du Pimpin ...

Depuis les années 1980, des aménagements importants ont été programmés dans le but  d'améliorer les équipements et de repeupler le centre, tout en respectant l'ancien patrimoine, qui est resté de grande qualité. Des façades à colombages ont été restaurées, des rues ont été pavées ... Il reste encore des trésors à redécouvrir sous les crépis et sous le bitume !
 
 
 
 
Sans s'orienter vers un statut de ville-musée, ce qu'elle n'a jamais accepté de devenir, la Réole renoue avec son histoire. Elle se réapproprie son patrimoine pour se projeter dans le futur ; beaucoup de ses atouts traditionnels restent intacts. A elle d'en inventer de nouveaux.

Notre actualité

Plan d'accès

Nos Spécialités :
  • Vente
  • Location
  • Gestion Locative

Notre équipe à votre service

Pascale BRION

Pascale BRION

Associé Structure Générale

Frédéric BRION

Frédéric BRION

Directeur Structure Générale

Claire DONNELLY

Claire DONNELLY

Conseiller Transaction

Alicia MONTASTIER

Alicia MONTASTIER

Assistante Gestion Locative

Nathalie BRUNO

Nathalie BRUNO

Assistante Structure Générale

Marine GENESTIN

Marine GENESTIN

Comptable Gestion Locative

Bénédicte ALVINERIE

Bénédicte ALVINERIE

Conseiller Transaction